L’estime de soi, en psychologie est un terme désignant le jugement ou l’évaluation qu’une personne a de sa propre valeur.

L’image de soi c’est l’un des fondements de l’estime de soi. Le deuxième étant l’amour de soi. Développer notre estime de nous, nous permet d’avoir un sentiment de mieux-être. Elle garantit une sécurité émotionnelle. Elle nous offre une meilleure perception de la vie en général. Elle nous procure une énergie et un regard positif sur nous-mêmes.

L’estime de soi c’est une attitude intérieure. « J’ai autant de valeur, je suis aussi important que les autres humains ».

L’estime de soi, demande d’oser: Oser dire qu’on a de la valeur, oser chercher son essence. Oser admettre ses forces, avouer ses difficultés, ses limites, oser exprimer ses besoins. Savoir accepter ses qualités comme ses défauts, s’accepter et s’aimer telle qu’on est.

La confiance en soi est le dernier pilier de l’estime de soi.

La confiance en soi est nécessaire pour transformer la personnalité et ainsi augmenter l’estime de soi. C’est la voie qui mène à la réussite. Quand nous manquons de confiance en nous, nous avons de la difficulté à accomplir quoi que ce soit. C’est vrai pour tous les domaines de notre vie, que ce soit le travail, dans la vie de couple, ou dans nos relations sociales. Une faible estime de soi aura des conséquences négatives sur ce tout ce que l’on fait. La timidité, une mauvaise opinion de soi-même, l’abandon facile des projets, tout cela est majoritairement causé par une faible estime de soi.

Notre entourage et notre environnement jouent un rôle important dans la construction de notre estime de nous-mêmes.

Pourquoi notre entourage est-il responsable de notre faible ou bonne estime de nous ?

Un enfant se développe au contact des autres, l’être humain est un animal social. Il est particulièrement influençable lors de la période de l’enfance.

Les mots ou gestes durs, les critiques ou les découragements des proches, des parents voire des amis nuisent immédiatement à l’estime de soi de l’enfant.

Nous ne sommes pas responsables de notre vécu en tant qu’enfant. Cela dit, en tant qu’adulte nous pouvons changer les choses.

La maîtrise de nos pensées et de nos actions est une condition pour se mettre à l’abri des influences étrangères nocives. Nous ne sommes responsables que des choses sur lesquelles nous avons le contrôle. Faire la distinction entre ce qui nous échappe et ce que nous pouvons contrôler est notre responsabilité. Traitons notre propre personne comme nous traitons la personne que nous aimons, faisons-nous plaisir, offrons-nous de l’amour pour nous-mêmes.

Changeons d’attitude et ayons une vision positive de la vie tout en veillant à rester réaliste et, et nous enrichirons et augmenterons notre estime personnelle!

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *